Notoriété en ligne : comment se faire connaître et avoir bonne réputation sur le web ?

Notoriété SEO

La notoriété en ligne est relativement difficile à atteindre, et encore plus difficile à contrôler. Un nouveau site a besoin de beaucoup de travail pour être visible des moteurs de recherche et accéder aux premières pages des résultats. Une fois lancée, votre marque ne sera pas uniquement présente sur votre propre site. Elle fera l’objet de nombreuses remarques sur les sites de vente, les forums, réseaux sociaux et autres plateformes de discussion.

À ce stade, il vous faudra contrôler toutes les publications vous concernant en diffusant les bonnes informations, et en nettoyant les contenus défavorables tout en faisant preuve de tact. Sachez qu’une tentative de retrait de contenu produit souvent l’effet contraire… Face à toutes ces problématiques de la notoriété en ligne, qui représente de grands enjeux pour votre site et votre marque, il est indispensable d’adopter les bons réflexes. Nous allons aborder les différentes manières d’optimiser son SEO et de gérer au mieux sa notoriété en ligne, afin d’atteindre les résultats attendus en matière de trafic et de conversion.

Les 6 solutions pour améliorer votre notoriété SEO

1. Créer un blog

Un blog est une plateforme en ligne sur lequel on publie régulièrement. Il est possible d’y poster du texte, des photos ou des vidéos. Il existe différents types de blogs selon leur contenu. Le blog personnel sert à raconter les expériences personnelles de l’auteur, et englobe ainsi divers sujets (voyage, cuisine, beauté, etc.). Ce type de plateforme est souvent utilisé par les influenceurs. Le blog informatif est dédié à un sujet en particulier et a pour objectif de fournir des informations exactes et exhaustives sur le thème choisi. Enfin, créer un blog vitrine sert à présenter les détails des produits d’un commerçant. Pour les entreprises, le blog est étroitement associé au site web. Il représente à la fois une plateforme d’échanges et un excellent levier SEO.

En effet, les internautes peuvent laisser des commentaires et ainsi interagir avec l’entreprise. Le blog représente donc un outil pour soigner la relation avec les clients. C’est aussi un bon moyen d’obtenir des leads et des backlinks de qualité. Les lecteurs sont souvent enclins à citer les contenus qu’ils apprécient. Rien de mieux pour se faire aimer de Google ! Tout cela grâce à la stratégie d’Inbound Marketing. Par ailleurs, chaque texte publié comporte des mots-clés relatifs aux activités de l’entreprise, aux produits qu’il vend et surtout à ses cibles. Ce qui peut contribuer efficacement à améliorer le positionnement du site dans les résultats de recherche. Enfin, le blog représente un bon outil pour travailler le maillage interne d’un site.

Pour insérer un blog sur un site d’entreprise, vous avez le choix entre la page web (type http://www.nomdedomaine.com/blog) et le sous-domaine (type http://blog.nomdedomaine.com/nomdelarticle). CMS WordPress est l’outil le plus utilisé pour créer des blogs.

Il faut optimiser l’affichage afin de faciliter la navigation et la recherche par l’internaute, en intégrant des détails comme les nuages de tags et les catégories. Enfin, pour que vos efforts portent leurs fruits, soyez régulier ! Il faut publier au moins 2 fois par mois, en écrivant des contenus pertinents et de qualité de 300 à 1500 mots.

2. Créer une FAQ

« Frequently asked questions » ou « Foire aux questions », créer une FAQ sert à répondre aux interrogations les plus fréquentes à propos de la marque, de l’entreprise ou du produit concerné. Une FAQ regroupe donc toutes les informations les plus susceptibles d’intéresser les visiteurs. Il se présente sous forme de questions-réponses. Ce contenu permet de gagner en pertinence auprès des internautes, en fournissant des réponses empreintes de professionnalisme. Il crée une relation de proximité entre les clients et l’entreprise. Il améliore également l’expérience utilisateur sur le site, puisque les informations sont toujours accessibles.

La rubrique FAQ représente aussi un élément stratégique en matière de SEO. Tout d’abord, les questions-réponses contiennent de nombreux mots-clés. Les pages FAQ sont donc optimisées. C’est même un moyen d’atteindre la fameuse position zéro en dessus des résultats naturels, si les réponses fournies sont assez pertinentes aux yeux de Google. Par ailleurs, la section FAQ est un excellent outil pour cibler les recherches vocales, car les requêtes de ce type se font généralement sous forme de question. Dans ce cas précis, il faudra prévoir une page par question pour faciliter le travail des moteurs de recherche. Vous pouvez également intégrer les FAQ directement en bas de page.

Si vous souhaitez mettre en place une FAQ performante, il faudra satisfaire les attentes des visiteurs. Vous pouvez réfléchir aux diverses questions qui pourraient les intéresser, recueillir celles posées en commentaires ou auprès du service client, etc. Vous n’aurez plus qu’à rédiger des réponses claires et concises, en insérant au besoin des liens internes pour accéder à une explication plus développée. Cette astuce va également améliorer le maillage interne du site. Enfin, n’oubliez pas d’effectuer une mise à jour régulière. Ce sera l’occasion de rafraîchir les informations fournies, d’ajouter de nouvelles questions-réponses selon la demande des internautes, et d’en supprimer d’autres qui ne sont pas consultées.

Suivez la formation en rédaction de contenu dans nos bureaux à Bruxelles pour éviter le syndrome de la feuille blanche. Passez au niveau supérieur !

3. Surveiller ses concurrents SEO

Pour améliorer ou maintenir votre notoriété en ligne, il ne suffit pas de créer un blog et une FAQ avec des contenus optimisés. Vos concurrents le font également, et peut-être mieux que vous. Il est donc important de les surveiller.

Cet « espionnage » consiste surtout à garder un œil sur les zones chaudes du site, c’est-à-dire les parties qui génèrent le plus de trafic et qui apportent de la conversion. Il y a d’abord les boutons principaux d’appel à l’action (couleurs, forme, dimensions). Testez l’efficacité des boutons de vos concurrents SEO pour savoir s’ils sont réellement attractifs. Examinez également les pages produits pour identifier les éventuels éléments manquants à vos propres pages. Si vous faites de l’affiliation, voyez avec quels partenaires vos concurrents travaillent. En principe, vous pouvez les imiter, car ils choisissent forcément les associations les plus avantageuses. Enfin, les paniers et newsletters sont aussi intéressants. Pour assurer le suivi des contenus de vos concurrents, vous pouvez utiliser des outils comme Simila Web, SemRush, Majestic, Rank Signals ou Social Mention. Ces derniers vous renseignent sur le trafic, les backlinks et la notoriété des sites/pages concernés.

Cette veille concurrentielle vous permet de vous situer sur le marché, et de connaître les points forts et les faiblesses de votre stratégie SEO. En vous tenant au courant des contenus de vos concurrents et de la portée de ceux-ci, vous pourrez améliorer votre propre stratégie. C’est aussi un moyen d’établir des points de comparaison pour faciliter la veille. Il s’agit d’un travail continu, qui justifie l’investissement dans un outil performant. En effet, avec les innovations fréquentes dans le domaine du référencement, et la concurrence qui se fait de plus en plus rude, il est indispensable de savoir ce que font les voisins pour ne pas rester à la traîne. C’est d’ailleurs une méthode largement appliquée dans tous les domaines d’activité.

4. Contrôler sa réputation en ligne

Une fois que vous avez acquis une certaine notoriété, et commencez à vendre sur votre site internet, il est important de surveiller ce qui se dit sur vous. La réputation en ligne, qui regroupe toutes les informations et les avis accessibles en ligne à propos d’un sujet donné (entreprise, marque, personne, produit, etc.), constitue un aspect très délicat qu’il faut suivre de près. En effet, les enjeux sont nombreux : cela détermine la perception qu’ont les internautes concernant vos produits, et façonne une image favorable ou défavorable. Pour les entreprises, une mauvaise réputation en ligne va directement impacter les résultats. Les partenaires perdront confiance et beaucoup d’entre eux cesseront de traiter avec une société mal famée. Ainsi, les avis négatifs nécessitent une étroite surveillance, afin de réagir à temps et amortir les retombées d’une mauvaise publicité.

Il existe des outils de surveillance efficace, comme Google Alerts. Il vous envoie une notification à chaque fois que vous êtes mentionné dans un contenu. Social Mention remplit le même objectif, mais inclut les réseaux sociaux dans son analyse. Avec ces dispositifs, vous ne serez pas pris au dépourvu et pourrez éviter les bad buzz. Il s’agit du phénomène d’amplification qui propage les publicités négatives à une vitesse virale à travers les sites communautaires.

Toutefois, au cas où, malgré vos efforts, vous êtes victime de publications diffamatoires ou préjudiciables à votre vie privée et à la saine concurrence, il existe des recours. Vous pouvez demander aux administrateurs du site responsable de retirer les contenus. Sur Google, il existe également un formulaire pour demander le déréférencement d’une page diffamatoire. Si les résultats se font attendre, vous pouvez vous adresser au CNIL ou même intenter un procès. Sinon, il y a des spécialistes du web qui peuvent procéder à un « nettoyage » de votre e-réputation en combinant plusieurs méthodes pour obtenir des résultats rapides.

Obtenez votre score SEO dès aujourd’hui et suivez nos conseils à la lettre pour obtenir la meilleure rentabilité avec votre site.

L’audit technique que nous vous proposons au prix exceptionnel de 5€ vous donne non seulement votre score SEO. Mais, en plus, il vous explique où se situent les erreur et comment les résoudre. Au final, ce sont plusieurs dizaines de critères qui sont analysés.

Avec cet audit, vous allez rendre votre site fiable et optimisé pour rendre votre stratégie de référencement extrêmement rentable.

  • Jusqu’à 1.000.000 de pages explorées
  • Jusqu’à 87 critères à surveillés
  • Jusqu’à 30 jours d’accès en ligne
  • Jusqu’à 3 listes de corrections établies

5. Publier sur des sites média

Outre le contenu de votre propre site, votre notoriété sur d’autres plateformes représente un autre levier SEO à ne pas négliger. Cela passe par la publication sur des sites média. Plateforme de diffusion de communiqué de presse, sites de référence, blogs d’influenceurs ou pages sur des réseaux sociaux, les sites média se déclinent en de nombreux canaux à exploiter. L’essentiel, c’est de pouvoir publier un contenu intéressant qui comporte un lien vers votre site.

Les plateformes dédiées aux relations presse sont à la fois coûteuses (voire gratuites), et permettent de publier vos communiqués. En soignant la qualité de ces derniers, vous pouvez atteindre une large cible, car un bon contenu pourra être relayé par d’autres sites ou blogs. Toutefois, certaines agences diffusent les contenus à une grande quantité de personnes qui sont parfois peu intéressées. Pour remédier à ce problème, il vous suffit de travailler avec un connecteur qui entretient de vraies relations avec les administrateurs de sites et les blogueurs. Ainsi, il pourra recommander personnellement votre contenu, qui bénéficiera d’une large diffusion grâce à la publication et à la citation.

Pour créer un contenu qui puisse intéresser les sites média, il faut s’adapter à la plateforme en question. Il est important de respecter sa ligne éditoriale et ses objectifs afin d’intéresser son lectorat. Celui-ci sera plus susceptible de lire jusqu’au bout et de cliquer sur votre lien.

En matière de SEO, la publication sur les sites média est favorable de deux manières :

  • cela génère des backlinks de qualité qui font augmenter votre notoriété auprès des robots de Google
  • cela génère des trafics à partir des sites de publications, contribuant à accroître votre notoriété.

Il s’agit donc d’une méthode intéressante et non négligeable pour obtenir des visiteurs et un meilleur positionnement dans les SERPs. Il suffit de bien sélectionner vos partenaires et de rédiger des contenus pertinents et de qualité, vous constaterez les résultats.

6. Choisir un bon nom de marque

Un bon nom de marque accompagne toute la vie de votre entreprise, il doit être simple et authentique. Pour trouver le nom idéal, il faut commencer par définir l’identité de votre marque (nom du produit ou service proposé, positionnement, philosophie de l’entreprise, etc.) C’est ainsi que vous aurez une première idée, que vous pourrez soumettre à votre entourage pour commencer une séance de brainstorming. À l’issue de cette réunion qui se doit d’être décontractée et créative, vous obtiendrez une liste de propositions que vous pourrez trier. Vous n’aurez plus qu’à soumettre deux ou trois des meilleurs noms à vos clients pour connaître celui qu’ils apprécient le mieux. Après tout, un nom de marque est d’abord destiné aux clients et prospects. Une fois le choix arrêté, vérifiez que le nom est disponible, puis inscrivez-le auprès de l’institut responsable.

A priori, en suivant ces étapes, trouver un bon nom de marque ne semble pas difficile. Pourtant, il existe des détails à garder en tête pour que le nom corresponde bien à ce que vous souhaitez exprimer. Voulez-vous un nom plutôt féminin, masculin, dynamique, etc. ? Dans tous les cas, il faut évoquer votre activité, il est donc déconseillé d’utiliser par exemple un nom de famille quelconque dont le sens n’a rien à voir avec votre entreprise. De même, évitez les noms trop techniques ou difficiles à prononcer : personne ne les retiendra. Enfin, il est important de trouver un nom « universel », que l’on pourra prononcer sans problème dans différentes régions du monde. Pour ce faire, privilégiez une sonorité et une orthographe simples (pas d’accents), tout en vérifiant si le nom n’a pas une signification défavorable dans d’autres langues courantes.

Enfin, lorsque vous aurez trouvé le nom, il ne reste plus qu’à créer un nom de domaine, dessiner un logo, ajouter un slogan et constituer une identité graphique pour votre marque. Tout cela afin de personnaliser vos documents et vos supports de communication.

POUR VOUS DONNER UN APERÇU DE NOS COMPÉTENCES

Les 30 premières minutes sont gratuites

Sans engagement, on vous offre ½ heure de coaching seo

On vous propose de créer, avec vous, votre premier plan d’action SEO. Sur base de vos objectifs, de vos connaissances et de votre budget, nous allons vous proposer une liste des actions à réaliser pour que votre site soit premier sur Google. Probablement les 30 minutes les plus rentables de votre activité professionnelle.

Coaching SEO 30 min gratuites

Les 6 étapes SEO pour être premier sur Google

POUR UN POSITIONNEMENT DURABLE ET EFFICACE SUR LES MOTEURS DE RECHERCHE

Je mets mon site en conformité

Nous étudions votre site d’un point de vue technique et vous fournissons une liste détaillée de toutes les actions à mener.

Je choisis mes mots-clés pour plus de trafic

Nous analysons les mots-clés les plus pertinents de votre secteur pour rendre vos actions futures plus rentables.

Social-Media -Marketing-Icon Je rédige du contenu pour séduire Google

Impossible d’être premier sur Google sans un contenu de qualité. Nous pouvons vous conseiller ou le faire pour vous.

Je fais parler de moi sur d'autres sites

Nous pouvons faire publier vos articles sur des sites à gros trafic pour vous apporter plus de visiteurs.

Je booste mes résultats pour être 1er

Nous créons des liens de qualité vers les pages de votre site pour les faire monter en première page sur Google.

Je fais un suivi chaque semaine

Un suivi hebdomadaire vous donne aperçu des positions gagnées ou perdues dans le but d’adapter votre stratégie rapidement.

Besoin d'aide pour votre SEO ?

Nous pouvons vous accompagner dans votre projet SEO. Nous réalisons aussi des formations à distance, dans nos locaux à Bruxelles ou même chez vous. On vous recontacte dans les 48 heures.