[Algorithme] Google Périsprit – Vers l’infini et au-delà !

Google Périsprit

5 avril 2019

Un énorme bug informatique affecte l’indexation des sites via Google

Le 5 avril dernier, le géant informatique Google a subi un bug important qui a touché une grande partie de la toile. De très nombreuses pages Internet se sont, en effet, ainsi vues désindexées du moteur de recherche de la société de Mountain View, plongeant les webmasters et spécialistes du SEO (Search Engine Optimisation) dans l’émoi. Il faut dire que plus de 97% des recherches via moteurs s’effectuent sur Google. Le bug, technique, et très sommairement expliqué par les responsables de Google, que ce soit aux États-Unis ou en France a poussé les spécialistes à trouver la parade pour repositionner les sites touchés le plus rapidement possible pour tenter de minimiser les conséquences. Le problème provenait uniquement de Google puisque les sites touchés ne présentaient pas de caractéristique particulière, étant tout venant. De manière assez logique, les référenceurs craignaient de voir leurs pages concernées disparaître des SERP de Google si le problème perdurait. Pour la France, Vincent Courson, employé responsable de la communication et responsable SEO de Google a réagi sur Twitter :

« On est en train de regarder si quelque chose se passe dans nos systèmes au niveau de désindexations importantes de pages. En attendant, j’entends que certains soumettent les pages sorties de l’index, et ça marcherait. Donc en attendant que l’on en sache plus, c’est une option… »

selon le Tweet de l’employé de Google. 

Certains spécialistes du SEO sont allés dans la nouvelle Search Console de Google. Les outils et les rapports de la Search Console permettent de mesurer les performances et le trafic de recherche d’un site internet, d’en résoudre les problèmes et d’en optimiser le classement dans les résultats de recherche. L’outil d’inspection d’URL fournit des informations détaillées sur l’exploration, l’indexation et la diffusion des pages, directement à partir de l’index Google.

Impact ou non ?

IMPACT FORT
PAGES A RÉINDEXER

C’est donc via l’outil « Inspection de l’URL » qu’ils ont procédé à des demandes en chaîne de réindexation des pages concernées par le bug informatique. Parfois page par page. Un travail fastidieux et chronophage qui n’était, en plus, pas garanti à 100%. Certains spécialistes du référencement constataient d’ailleurs que le problème persistait voire se répétait sur certaines pages de sites internet. Ce n’est que cinq jours plus tard que le géant de Mountain View a annoncé la résolution du bug.

Comme quoi, un problème technique peut très rapidement prendre des proportions énormes lorsqu’on est leader mondial dans un domaine.

20 février 2018

Une mise à jour qui a chamboulé les résultats organiques

Le géant des moteurs de recherche effectue régulièrement des mises à jour afin de rendre son algorithme de recherche le plus performant possible. Ces modifications se font quotidiennement sans que Google n’informe le public. Cependant, leurs impacts sont tout de suite visibles à travers les changements qu’ils provoquent dans les SERP (Search Engine Results Page). Certains sites voient alors leurs classements s’améliorer alors que d’autres sont pénalisés par une perte de position. L’incident du 20 février a été l’un des plus marquants selon les webmasters et les experts en référencement.

Cherchons à comprendre

Pour comprendre l’importance de la mise à jour appliquée, il suffit de constater les résultats des analyses obtenues grâce aux outils SEO. Voici quelques illustrations qui parlent d’elles-mêmes :

Outil SEMrush

Cette capture d’écran représente le diagramme obtenu grâce à l’outil SEMrush. Le pic constaté entre la date du 20 et celle du 22 février se traduit par d’énormes mouvements au niveau des SERP.

SERPMetrics

Cette image des résultats de SERPMetrics indique précisément que les changements se sont opérés le jour du 20 février et se sont poursuivis le lendemain.

Impact ou non ?

IMPACT FAIBLE
RIEN A FAIRE

Que peut-on en conclure ?

Selon les professionnels, la mise à jour concerne trois grands algorithmes de Google : Panda, Penguin et Maccabees. On devrait donc parler de plusieurs « updates ». Pratiquement, les webmasters et référenceurs perçoivent ces modifications comme un « resserrage de l’étau ». Bien sûr, puisque l’univers du SEO est en perpétuelle évolution, il est difficile de prévoir les mutations et les effets qu’elles peuvent engendrer. Toutefois, l’incident du 20 février prouve encore une fois que le référencement n’est pas une science exacte. La construction d’un contenu de qualité demeurera le meilleur gage de pertinence dans le monde imprévisible des moteurs de recherche.

27 septembre 2017

Les mises à jour Google qui chamboulent tout

On le sait, les mises à jour imposées par Google font rarement l’unanimité et sont très souvent sorties de l’ombre, dès lors, nous avons décidé de baptiser les mises à jour de l’ombre en « Google Prérisprit ». Le fait que ce géant informatique ait le monopole de l’univers de la recherche web est forcément source de conflits avec les webmasters. L’an dernier par exemple, les résultats de recherche Google ont suscité l’ire des entrepreneurs web en raison de leur volatilité. Revenons sur cet épisode.

Ce fut un week-end de folie

Si vous possédez un site internet bien référencé, vous avez sans doute besoin des outils et des algorithmes de Google. L’an dernier, les webmasters ont noté que les résultats des recherches ont été modifiés durant les journées du 26 et du 27 septembre. C’était la conséquence d’une mise à jour des résultats de recherche de Google. Immédiatement, des plaintes ont fusé sur les forums spécialisés. On a noté la même rengaine presque partout : cette mise à jour entraînait une volatilité très élevée, et une baisse de trafic de l’ordre de 30 à 60%.

Les webmasters et les entrepreneurs internet qui se servent d’outils e-commerce de Google, de Google Adwords, ou qui possèdent une boutique en ligne semblent avoir été les plus touchés par cette baisse de trafic. Dans certains cas, la réduction du chiffre d’affaires a même atteint les 95% ! Représentez-vous la perte !

Bien sûr, le web est soumis à une volatilité plus ou moins régulière. Personne n’est réellement surpris, et très peu d’entre nous s’attendent à conserver la même position tout le temps. Mais lorsque la volatilité atteint des sommets, il y a de quoi s’inquiéter n’est-ce-pas ?

Le fait est qu’on ne sait pas vraiment ce qui a provoqué ce chamboulement qui a eu un impact négatif sur le trafic des sites internet. Google n’en avait cure, et aucun communiqué officiel n’a été publié. On se laisse donc aller à toutes sortes de supputations. D’après des sources bien introduites dans les cercles du géant informatique, la baisse organique du trafic

A quoi cela est-il dû ?

du 27 septembre dernier est causée par une mise à jour des algorithmes. Cette dernière aurait été proposée dès le 20 septembre.

Pour d’autres, Google veut simplement pénaliser les sites internet qui semblent ne pas être très performants. Dans tous les cas, il faut reconnaître que les mises à jour régulières de Google créent généralement quelques problèmes. Il arrive aussi que dans sa quête de la perfection, ces mises à jour détruisent des pages qui sont pourtant correctement référencées.

Impact ou non ?

IMPACT FAIBLE
FACILE A CORRIGER (pour rester optimiste)

CONSEILS : Respectez scrupuleusement toutes les exigences de Google, surtout en matière de contenu éditorial, visez la qualité suprême pour gagner des points avec Google Panda.

Que faut-il faire à présent ?

2018 sera une année riche en rebondissements et en nouveautés chez Google. Il faut donc se préparer à quelques surprises, notamment en ce qui concerne les mises à jour. Dans l’ensemble, les entrepreneurs du net et les webmasters qui s’en sortent ont 2 points en commun : premièrement, ils anticipent sur les besoins à venir. Deuxièmement, ils respectent scrupuleusement les exigences de Google. Si vous faites l’un et l’autre, les mises à jour de l’entreprise n’impacteront trop négativement sur vos résultats.

Assurez-vous donc de maitriser les règles et les outils de Google avant même de créer votre site internet. Utilisez les bons outils SEO pour vous prémunir contre d’éventuels chamboulements entrainant une baisse de trafic. Les outils de référencement automatiques les plus appréciés sont notamment : Algoroo ; SERPMetrics ;  MozCast et SEMRush. Bien sûr, il y e a d’autres. Mais ceux-ci permettent d’évaluer correctement votre trafic et l’impact des mises à jour sur votre positionnement en ligne.

Nous vous encourageons aussi à visiter régulièrement le site internet officiel de Google. Très souvent, l’entreprise fait un effort de communication et préparer ses clients à l’arrivée de nouveaux algorithmes, de nouvelles mises à jour et de nouveaux produits.

Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur l’algorithme de Google depuis sa création 😍

Les 6 étapes SEO pour être premier sur Google

POUR UN POSITIONNEMENT DURABLE ET EFFICACE SUR LES MOTEURS DE RECHERCHE

Je mets mon site en conformité

Nous étudions votre site d’un point de vue technique et vous fournissons une liste détaillée de toutes les actions à mener.

Je choisis mes mots-clés pour plus de trafic

Nous analysons les mots-clés les plus pertinents de votre secteur pour rendre vos actions futures plus rentables.

Social-Media -Marketing-Icon Je rédige du contenu pour séduire Google

Impossible d’être premier sur Google sans un contenu de qualité. Nous pouvons vous conseiller ou le faire pour vous.

Je fais parler de moi sur d'autres sites

Nous pouvons faire publier vos articles sur des sites à gros trafic pour vous apporter plus de visiteurs.

Je booste mes résultats pour être 1er

Nous créons des liens de qualité vers les pages de votre site pour les faire monter en première page sur Google.

Je fais un suivi chaque semaine

Un suivi hebdomadaire vous donne aperçu des positions gagnées ou perdues dans le but d’adapter votre stratégie rapidement.

Besoin d'aide pour votre référencement ?

Nous pouvons vous accompagner dans votre projet SEO. Nous réalisons aussi des formations à distance, dans nos locaux à Bruxelles ou même chez vous. On vous recontacte dans les 48 heures.